Pour son premier voyage aux Maldives, Aurore, assistante de production chez OOVATU, a posé ses valises sur l’île-hôtel JA Manafaru dans l’atoll Haa Alifu. Conquise par la beauté de ces paysages inédits, elle nous livre son ressenti. 

Aurore aux Maldives Piscine

Quelle idée te faisais-tu des Maldives avant ton départ ?

J’étais loin d’être réticente à l’idée d’aller aux Maldives, cependant il est vrai qu’on en entend beaucoup parler ces dernières années et pas toujours de manière positive. Avant de partir je n’étais persuadée que d’une chose : j’allais en prendre plein les yeux.

Et ce fut le cas ?

Oh que oui ! Le cadre est tout simplement époustouflant. C’est très difficile de décrire les Maldives parce que j’ai l’impression qu’aucun mot n’est assez fort. Ce sont des paysages que l’on ne retrouve nulle part ailleurs. Je n’avais jamais vu une eau aussi transparente ni foulé un sable aussi fin. Incroyable !
Depuis l’hydravion que l’on a emprunté à l’aéroport de Malé pour rejoindre une île de l’atoll Haa Alifu, la vue m’a complètement subjuguée. Vus du ciel, ces îlots, ces bancs de sable et cette végétation, baignés par un lagon turquoise encerclé d’eaux profondes semblent irréels. À la différence des autres îles que j’ai pu visiter auparavant, ici l’étendue du lagon est impressionnante. On a le sentiment d’être perdu dans l’océan et c’est aussi cela qui en fait une destination de rêve.

Comment s’est déroulé ton séjour à l’hôtel ?

Le personnel est d’une gentillesse sans nom et beaucoup d’entre eux parlent français. On ne peut pas rêver mieux. J’ai été accueillie avec un cocktail et accompagnée jusqu’à ma villa sur pilotis au-dessus de l’eau. C’était sublime. J’avais ma propre petite piscine privée, un escalier pour me baigner dans le lagon sans devoir passer par la plage et une partie du sol en fond de verre à l’intérieur. Quand j’ai passé un appel vidéo à ma famille, ils ont été particulièrement surpris de voir une raie et des petits poissons traverser le salon ! J’ai trouvé ça très amusant.

Les enfants sont-ils les bienvenus au JA Manafaru ?

Absolument ! Le Kids Club de l’hôtel est très bien, il est équipé d’une pataugeoire et propose de nombreuses activités ludiques. L’hôtel a aussi un club pour adolescents, avec une grande salle de jeux, toutes les consoles auxquelles on peut penser, un écran de cinéma et même un simulateur d’avion !

Comment as-tu trouvé la cuisine sur l’île ?

Les restaurants sont tous très bons et mêlent énormément d’influences internationales mais j’ai surtout adoré manger maldivien. Au cours d’une soirée spéciale célébrant l’archipel, l’hôtel a organisé un buffet où l’on retrouvait des saveurs typiques de la région. La cuisine locale est très épicée, chose que j’affectionne particulièrement. Le mélange de piments, de lait de coco, de crevettes et d’autres produits de la mer m’a beaucoup fait penser à la cuisine balinaise. C’était excellent. Ils font aussi de succulentes galettes à la noix de coco râpée.

As-tu emporté des recettes dans ta valise ?

cours de cuisine aurore

Oui ! J’ai participé à un cours de cuisine au restaurant Kakuni en bord de plage. Le chef nous expliquait ce qu’il fallait que l’on fasse et à tour de rôles, nous avons pris sa place pour mettre notre main à la pâte.

Résultat : une délicieuse soupe à base de noix de coco, de thon et de « Drum Stick », un légume dont j’ignorais l’existence. C’est étonnant parce qu’il ressemble à une asperge mais a une texture qui se rapproche plus de la courgette…

L’archipel est réputé pour abriter les plus beaux sites de plongée et de snorkeling au monde. Peux-tu nous le confirmer ?

Je n’ai pas eu l’occasion de faire de la plongée, cependant j’ai fait du snorkeling deux fois au cours de  mon voyage et c’était top ! Je suis allée au centre nautique de l’établissement pour demander conseils et la responsable m’a dit que c’était difficile de désigner le meilleur spot pour nager parmi les poissons, parce qu’en fait, il y en a absolument partout ! Elle m’a tout de même soufflé d’aller au bout du ponton et c’est donc là que j’ai sauté dans l’eau équipée de mon masque et de mon tuba. À cet endroit, l’océan est très proche du lagon et la faune sous-marine est très riche. Les poissons sont de toutes les couleurs et de toutes les tailles.

fish feedingLe lendemain matin, j’y suis retourné et j’en ai aperçu encore plus car c’est à cette heure là qu’ils sortent manger. C’est une drôle de sensation que de se baigner entourée d’un banc de poissons.

Lorsque je les ai nourris, j’ai aussi pu apercevoir deux petites raies et deux superbes tortues de mer. Tout ça au pied de l’établissement.

Une activité qui t’a particulièrement marquée ?

J’ai eu la chance de vivre un moment magique lors d’une croisière au coucher de soleil pour aller voir les dauphins. C’était incroyable parce qu’après vingt minutes, soudainement des dizaines de dauphins ont surgit de l’eau et ont commencé à s’amuser avec le bateau. Ils lui tournaient autour, sautaient hors de l’océan… Ils sont très rapides et joueurs ! Le reflet du soleil sur l’eau était impressionnant. On aurait dit qu’elle était recouverte d’une pellicule qui la faisait briller comme des diamants.

Le cadre est idyllique, qu’en est-il de l’ambiance ?

L’atmosphère est tellement paisible. Le personnel de l’établissement nous a confié que l’hôtel était complet et pourtant on passait des heures sans croiser qui que ce soit. C’est cela le privilège d’avoir une île entière rien qu’à soi. Le fait que l’environnement soit aussi préservé contribue évidemment à cette quiétude.

Si tu devais résumer ton séjour en quelques mots ?

C’était une expérience géniale du début à la fin. Je ne suis partie que quelques jours et pourtant j’ai l’impression d’y être restée des semaines, tant ce voyage m’a ressourcé. Si je pouvais retourner dès ce soir aux Maldives, je le ferai sans hésiter.

Sofia

Sofia

Ayant eu la chance de grandir aux quatre coins du globe, c’est en baignant dans de nouvelles cultures que je m’épanouis. Bien que la passion du voyage me vienne de ma famille, c’est en partant seule à l’aventure en Afrique du Sud que j’ai le plus appris sur moi-même et le monde qui m’entoure.
Sofia