Dubaï est une destination hors norme, souvent incomprise et pourtant fascinante. Rebecca, conseillère chez OOVATU, en est tombée amoureuse au point de décider de s’y installer durant quatre ans. En véritable experte, elle nous livre donc ses précieux conseils pour mieux comprendre l’émirat.

Comment aborder un voyage à Dubaï ?

Se rendre à Dubaï, c’est d’abord voyager sur Emirates. S’il existe une destination où la compagnie aérienne n’est pas anecdotique, c’est bien celle-ci. Reconnue comme l’une des meilleures compagnies au monde, Emirates a deux points forts indéniables : sa Première Classe et sa classe Affaires. Ensuite, il y a évidemment la porte d’entrée principale de l’émirat, son aéroport souvent considéré par les voyageurs qui y font escale comme une destination à part entière, avec sa multitude de restaurants, ses boutiques de luxe, ses fabuleuses fontaines… Un véritable avant-goût de la ville !

Que ressent-on en arrivant à Dubaï ?

C’est un saut dans le futur ! On découvre une architecture complètement délirante et on comprend enfin le véritable sens du mot démesure, plus encore qu’à Las Vegas. C’est la destination des superlatifs. Là-bas, tout est « le plus » quelque chose…

silder-dubai

Que réponds-tu à ceux qui reprochent à Dubaï son côté artificiel ?

Je réponds que c’est le cas, inutile de le nier, d’ailleurs Dubaï ne cherche pas à se vendre autrement. Cependant, on peut noter l’existence d’un centre historique parmi les trois principaux pôles de la ville, formé autour d’une crique à deux rives. La rive droite, Deira, et la rive gauche Bur Dubai. C’est là qu’a débuté le commerce avec les pays environnants et que les toutes premières constructions ont vu le jour. On y retrouve le souk de l’or et celui des épices, quelques habitations traditionnelles et des mosquées ancestrales. Des bateaux en bois y sont amarrés et l’on ressent une réelle frénésie commerçante, ce qui est fascinant. Pour 20 centimes, il est possible de faire une traversée avec les travailleurs, une expérience très authentique.

Qu’en est-il des deux autres pôles ?

dubai-1420494_1920Le nouveau centre se trouve juste à côté, on le reconnaît à la célèbre Burj Khalifa, la plus haute tour du monde. On y retrouve aussi l’Emirates Mall, le plus grand centre commercial du monde qui abrite un énorme aquarium, un lac avec des jets d’eau animés chaque soir comme à Vegas d’ailleurs…

Enfin, Jumeirah est un quartier résidentiel très chic. On y retrouve la fameuse palme artificielle et ses villas somptueuses, les habitations de la famille régnante, et une très longue plage sur laquelle se sont installés les plus beaux hôtels cinq étoiles de l’émirat.

 

Qu’est-ce qu’il ne faut surtout pas manquer à Dubaï ?

C’est le désert qui m’a fait tomber amoureuse des émirats. Il y a un vrai antagonisme entre la quiétude des dunes et l’énergie complètement folle de la ville, où tout semble superficiel. Lorsque l’on se retrouve dans le désert, on revient à l’essentiel et on se redécouvre. Faire un safari à toute vitesse sur les dunes, contempler la voûte céleste et passer une nuit dans un campement me semble incontournable. Puis après on rentre en ville pour faire la fête…

La vie nocturne est donc très animée ?

Absolument ! Les expatriés qui composent la majorité de la population savent qu’ils ne sont là que pour deux ans en règle générale. Ils en profitent donc au maximum. A Dubaï tout est permis ou presque… Les boîtes de nuit extraordinaires ne manquent pas, les bars branchés, les pubs délirants non plus.

Quel est ton hôtel coup de coeur ?

one-and-only-royal-mirage-property-landing-page-dubai

Le Royal Mirage, situé sur Jumeirah est une valeur sûre. Son directeur y est depuis 1999, il a vu naître l’hôtel et le considère comme son bébé. Cela se ressent, surtout dans un pays où le turnover est très important. On y mange divinement bien et sa boîte de nuit, appelée Kasbar est the place to be. De plus, en été ses piscines sont réfrigérées ce qui est un bonheur car parfois le sable et l’eau deviennent tellement chauds que l’on ne peut ni se baigner ni même marcher.

Dubaï s’adresse-t-elle aussi familles ?

Bien sûr. Dubaï est un Disneyland géant, l’enfant y est roi. L’été, il y a ce que l’on appelle les Dubai Summer Surprises où pendant un mois, des animations sont mises en place partout dans la ville. Les kids club des hôtels sont géniaux, les centres commerciaux sont tous équipés de salles de jeux absolument dingues, l’Atlantis The Palm possède un superbe parc aquatique… Tout est pensé pour que les enfants s’amusent.

Que mange-t-on dans l’émirat ?

Les cuisines du monde entier sont représentées à Dubaï grâce au nombre d’expatriés. C’est absolument génial. Les hôtels se font concurrence au niveau de la gastronomie et les meilleurs chefs du monde y ont leurs adresses. L’émirat est à la fois un must pour les grands cuisiniers et pour les fins gourmets. On n’y pense pas toujours, mais on peut aussi manger pour trois fois rien dans des petits restaurants qui ne paient pas de mine.

En résumé, pourquoi faut-il absolument se rendre à Dubaï ?

Il faut s’y rendre pour la démesure, pour sa singularité… C’est un lieu qui ne ressemble à aucun autre, un lieu où l’émerveillement est au rendez-vous à chaque instant. A voir au moins une fois dans sa vie.

dubai

Sofia

Sofia

Ayant eu la chance de grandir aux quatre coins du globe, c’est en baignant dans de nouvelles cultures que je m’épanouis. Bien que la passion du voyage me vienne de ma famille, c’est en partant seule à l’aventure en Afrique du Sud que j’ai le plus appris sur moi-même et le monde qui m’entoure.
Sofia