Premier voyage en Thaïlande pour Frédéric et sa famille. Après avoir parcouru les ruelles animées de Chiang Mai et bullé sur la plage de Tup Kaek à Krabi, la tribu pose ses valises dans l’épicentre effervescent du sud-est asiatique, Bangkok, juste le temps qu’il faut pour vivre une expérience hors du commun.

A la découverte des marchés du sud

Pas besoin d’être un expert en la matière pour savoir qu’en Thaïlande, et a fortiori dans toute l’Asie du Sud-Est, les marchés font figure d’institution. Rien qu’à Bangkok, ils se comptent par dizaines et si l’immense majorité ne présente pas un grand intérêt et se trouve souvent asphyxiée par les touristes, (voir notre précédent article sur le sujet), certains valent tout de même le détour.

Nous avions seulement quelques jours à Bangkok et après un passage obligé aux principaux temples de la ville, nous avions envie d’emprunter des chemins de traverse pour mieux prendre le pouls de la cité. Nous n’avons pas été déçus.

La petite tribu de Frédéric sur le quai de la gare à Bangkok
En attendant le train sur le quai de la gare à Bangkok

L’aventure commence par un réveil très matinal. On quitte l’hôtel Riva Surya au bord du Chao Phraya où nous séjournions, à 7h30 tapantes, direction la gare. Nous sommes accompagnés de Nippa, une guide absolument géniale qui nous parle dans un français parfait. Nous arrivons une demi-heure en avance à la station Wongwian Yai, ce qui nous laisse le temps d’observer les allées et venues, de s’imprégner de l’atmosphère. Il se passe toujours des tas de choses, c’en est même divertissant.

Mahachai, le grand marché aux poissons

Le train fini par arriver et nous montons à son bord. Il s’agit d’un petit train local qui vient de la campagne et transporte principalement des gens qui se rendent à Bangkok pour le travail.

“A l’approche du train les marchands rangent leurs étals à toute vitesse pour lui laisser la voie libre.”

Aussitôt installés, nous mettons le cap au sud de la capitale, pour le marché de Mahachai. Il se situe à 4 km d’un port envahi de chalutiers qui ramènent les prises du jour. C’est même l’un des plus grands marchés aux poissons de Thaïlande, un endroit authentique, sans aucun touriste, uniquement des locaux en train de faire leurs courses auxquels nous nous joignons. La particularité de ce marché, c’est qu’il est installé sur les rails du train et qu’à l’approche de celui-ci les marchands rangent leurs étals à toute vitesse pour lui laisser la voie libre. On a la chance d’observer la scène depuis l’intérieur du train, c’est très surprenant. On se balade ensuite dans le marché, vraiment très beau, les enfants adorent. Nippa en profite pour faire ses courses, elle nous fait goûter quelques produits locaux et en achète certains pour le déjeuner.

Marché de Mae Klong, sur la voie ferrée

À la fin de la visite, un van nous attend pour nous conduire jusqu’à un second marché, sur le chemin on découvre le ballet des paludiers dans les marais salants. Nous voilà ensuite arrivés à Mae Klong. Ici, même rengaine, à l’approche du train, on rabat les voiles d’ombrage à la dernière minute et on réinstalle le tout après son passage. Cette fois-ci, on vit l’arrivée du train depuis le marché. Mae Klong est plus touristique que Mahachai, plus populaire certainement mais sans que ça en devienne oppressant. Une petite poignée de voyageurs sont sur le qui-vive, prêts à prendre la fameuse photo du train pénétrant dans le marché. Là, il passe carrément au-dessus des fruits et légumes. On assiste aussi à quelques scènes cocasses comme lorsque le conducteur commande sa noix de coco à l’entrée en gare, puis l’attrape au passage sans descendre de sa cabine au moment de partir… C’était génial.

Le marché se trouve au bord de la rivière Mae Klong où un longtail boat, un bateau local, nous attend. L’excursion se poursuit donc sur l’eau, c’est très beau, ça me rappelle le Mékong que j’ai découvert lors d’un précédent voyage. Je suis heureux que les enfants puissent voir ça. On traverse le village d’Amphawa, célèbre pour son marché flottant. C’est l’heure de la sieste et tout semble endormi, le silence est roi. C’est hyper agréable, on a le sentiment d’être seuls au monde. Sur le trajet on croise une gigantesque statue de Bouddha au regard inquiétant. La promenade en bateau se termine et Nippa nous emmène dans un restaurant qu’elle connaît bien. Elle passe la commande et en profite pour donner en cuisine quelques produits achetés plus tôt sur les marchés. C’est excellent et nous en profitons pour goûter à tout : un poulet au sésame très fin, une variété de mangue rare, des crevettes, du poisson frais… Après ce repas copieux il est déjà temps de reprendre la route pour rejoindre l’hôtel.

Loin des standards touristiques de Bangkok, cette expérience n’en reste pas moins incontournable. Elle permet de partager le quotidien des locaux, de vivre une aventure profondément dépaysante et très ludique. Les enfants ne se sont pas ennuyés une seconde et nous non plus. Cette excursion est tout à fait adaptée aux familles.

De l’Asie aux États-Unis, du bassin méditerranéen à la Scandinavie, j’aime découvrir le monde dans toute sa diversité. Plus qu’une passion, le voyage est pour moi une philosophie de vie.