Ça n’est un secret pour personne, le littoral seychellois est ourlé de certaines des plus belles plages du monde. Immortalisées par les plus grands photographes voyage, elles se distinguent grâce à leurs roches granitiques emblématiques ancrées dans le sable dans un désordre complet, comme tombées du ciel, créant des tableaux étonnant. Les anses paradisiaques se comptent par centaines, ainsi, même au cœur de l’été elles ne croulent pas sous les hordes de voyageurs et offrent chacune une expérience unique.

Anse Georgette, la sauvage

Notre coup de cœur du voyage a tout pour plaire. On l’atteint par les eaux ou depuis un sentier serpentant dans la végétation et le parcours de golf du Constance Lemuria ce qui lui confère un cachet singulier, un côté plage secrète où se retrouvent seulement quelques privilégiés. Arrivées au bout d’un petit chemin enfoui sous des arbres géants où de grandes araignées ont élu domicile, la vue qui s’offre à nous laisse sans voix. Anse Georgette est époustouflante, rien de moins. On s’enfonce dans son sable d’un blanc parfait, et en regardant tout autour de nous, le sentiment d’intimité ne fait que se renforcer : des collines tapissées d’un épais manteau vert, aucune structure à l’horizon et de magnifiques roches granitiques de chaque côté… Une fois à l’eau, nous voilà définitivement sous son charme. À peine quelques pas et on se retrouve entièrement plongées dans un océan limpide, des dizaines de poissons argentés brillent au soleil, et là, à quelques mètres de nous, une raie aigle vole vers le large… Les quelques bateaux qui s’amarrent ne perturbent pas la sérénité de l’instant, les vagues nous entraînent doucement, nous ramènent et nous replongent en enfance. Le bonheur à l’état pur.

Anse Lazio, l’enchanteresse

Notre chauffeur n’a pas menti, au matin, il nous a déposées sur l’une des plus belles plages au monde… Anse Lazio surprend immédiatement par la couleur des eaux turquoise, tellement claires, contrastant drastiquement avec sa longue bande de sable blanc et farineux. Les arbres sur toute sa longueur créent des coins d’ombres bienvenus lors des fortes chaleurs, mais c’est encore dans l’océan qu’on se sent le mieux. L’absence de lagon nous ravit, rapidement nous avons de l’eau jusqu’aux épaules et nageons dans une immense piscine naturelle. Lorsque le ciel se voile, et les gouttes commencent à tomber, le restaurant posé sur la plage nous semble être l’endroit parfait pour s’abriter. On commande des spécialités locales, sauté de crabe à la seychelloise, bourgeois à la sauce créole, crevettes à l’ail accompagné de cidre et on profite d’Anse Lazio autrement. En déjeunant, on admire ses rochers granitiques changer de couleur à mesure que la pluie s’intensifie, l’océan s’obscurcir et les takamakas briller. Il y a quelque chose d’enchanteur, de mystique dans l’air…

Anse Sévère, la tropicale

Notre séjour à La Digue est une vraie surprise, on nous avait dépeint des plages aux eaux agitées, il n’en est rien. Anse Sévère est protégée par une petite barrière de corail, nous plongeons donc dans un lagon infiniment calme et très peu profond. Trop peu profond si l’on aime nager, mais parfait pour se relaxer et se rafraîchir en profitant de la beauté du paysage verdoyant, composé de centaines de takamakas. Il faut s’éloigner à une cinquantaine de mètres pour découvrir un spot de snorkeling riche en coraux et passer prudemment de l’autre côté, où les vagues se brisent, pour avoir la chance d’admirer de superbes raies léopard !

Anse Patates, l’intimiste

En découvrant le nord de La Digue à vélo, nous sommes tombées sur cette petite plage d’à peine 60 mètres de long, recouverte de rochers granitiques éparpillés dans l’eau et sur le sable. Sa petite surface lui confère une atmosphère intimiste, idéale pour faire un pique nique sous les takamakas. On y va certainement plus pour profiter de la beauté pittoresque du cadre que de l’océan, souvent agité. Lorsque que nous nous y arrêtons le temps d’une pause photo en pleine journée, une seule âme profite du soleil sur la plage. Elle n’est pourtant pas particulièrement isolée, mais les voyageurs s’y font rares. Parfait pour nous !

Anse Patates à La Digue

Anse Source d’Argent, la mythique

Le sentier ombragé traversant l’Union State, un parc protégé et une ancienne plantation coloniale, nous mène droit à un joyau naturel à nul autre pareil. Parler des plus belles plages des Seychelles sans citer Anse Source d’Argent est impossible, elle n’a rien, absolument rien volé de sa réputation. Ses rochers granitiques sont gigantesques et se comptent par milliers.

Éparpillés de toute part, emboîtés les uns sur les autres, égarés au beau milieu de la végétation ou posés délicatement dans l’océan translucide… Ils composent un paysage féerique, surnaturel. Avant d’arriver sur place, une seule crainte nous habite, allons-nous nous retrouver nez à nez avec une foule de voyageurs venue découvrir ce lieu parmi les plus prisés de l’archipel ? Nous sommes certes bien plus nombreux que sur les autres plages, mais Anse Source d’Argent est composée de plusieurs « petites baies » caressées par l’un des seuls lagons du pays, nous offrant à la fois de belles balades les pieds dans l’eau ou sur le sable, mais aussi une multitude de spots où poser sa serviette sans être importunés.

Anse Volbert, la pittoresque

La plage d’Anse Volbert, qui se fond dans la Côte d’Or, ne ressemble à aucune autre. Son sable immaculé se déroule sur plus de deux kilomètres et demi sans interruption. Sur la plage, aucune roche, seulement une végétation luxuriante et dans les eaux peu profondes, de belles nuances de bleu et de vert. C’est un lieu de rencontre privilégié par les Seychellois et l’endroit rêvé pour s’adonner à des activités nautiques en famille en toute sécurité. En fin de journée, la plage dévoile son plus beau visage. Ici, le coucher de soleil est majestueux, les couleurs d’une intensité indescriptible. Le ciel bleu se métamorphose progressivement, se teinte de rose bonbon, de lavande, de pourpre, avant de s’enflammer et de nous offrir sa plus belle palette de rouge… Certainement l’une des expériences les plus marquantes du voyage.

& pour les aventuriers, Anse Marron, la secrète

Anse Marron est une petite plage qui se mérite. Située au sud de La Digue, ce petit bijou est certainement le plus isolé de l’île. On peut y accéder en traversant Anse Source d’Argent, il faut compter environ une heure de marche dans un terrain parfois accidenté. Au bout de cette randonnée, une récompense : le sentiment privilégié d’être coupés du monde. Les rochers granitiques sont merveilleux, les eaux d’une clarté incroyable, formant par endroits des piscines naturelles. Le rêve absolu pour prendre un bain après l’effort. En s’éloignant des rochers, il faut faire preuve de vigilance, l’océan est vite profond et selon les saisons, les courants très forts. Lorsque les conditions ne nous permettent pas de se baigner, on s’installe sur le banc de sable simplement, et on profite du panorama époustouflant qui s’offre à nous. Les Seychelles, comme dans nos rêves.

 

Pour vivre un séjour de rêve sur les plages des Seychelles, contactez les conseillers OOVATU, spécialistes de l’océan Indien. Infos et réservation par téléphone au 01 83 777 007 ou sur www.oovatu.com.

Ayant eu la chance de grandir aux quatre coins du globe, c’est en baignant dans de nouvelles cultures que je m’épanouis. Bien que la passion du voyage me vienne de ma famille, c’est en partant seule à l’aventure en Afrique du Sud que j’ai le plus appris sur moi-même et le monde qui m’entoure.